Test de la Xiaomi Mi Scooter 4

8/10

Note de la rédaction

Où acheter au meilleur prix ?
549.99€ sur Fnac
POINTS POSITIFS
  • Design amélioré et bien fini
  • Deck plus spacieux et surélevé
  • Plus grandes roues
  • Accélération fluide et convaincante
  • Stabilité générale
  • Bonne maniabilité
POINTS NÉGATIFS
  • Manque de punch dans certaines côtes
  • Lisibilité de l'écran face aux reflets et au soleil
  • Application décevante

DESIGN

9

Son design sobre et épuré affiche une belle qualité de finitions. Conçue avec de l’alliage d’aluminium, sa structure donne directement une impression positive. En plus, elle bénéficie d’une certification IP55, ce qui permet de rouler sans crainte en cas d’intempéries.

Xiaomi Mi Scooter 4

Cette 4ème génération de la populaire Mi Scooter apporte un lot de nouveautés tout à fait intéressant. À commencer par son deck plus large et plus spacieux, admettant ainsi de plus grands pieds ou permettant de les placer côte à côte, et il est également légèrement plus haut pour mieux appréhender les bosses et les dos d’âne. 

Dès lors, le guidon est, lui aussi, plus haut, et notre plus grand testeur (1,90 m) a d’ailleurs trouvé cela plus adapté, tout comme notre plus petite testeuse (1,68 m). Notez, par la même occasion, que ce modèle supporte une charge maximale de 120 kg. Les poignées, comme le deck, sont davantage antidérapants sur ce nouveau modèle.

Deck de la Xiaomi Mi Scooter 4

Mais ce n’est pas tout : elle embarque désormais des roues 10” (contre 8,5” pour la Mi Scooter 3) avec des pneus Tubeless.

Toutes ces améliorations la rendent légèrement plus encombrante (114,3 x 48 x 117 cm) et plus lourde que la version 3 (15 kg contre 13,2 kg pour la précédente). Cela reste néanmoins un poids raisonnable pour son transport, et au vu du confort amélioré, ce compromis en vaut vraiment la peine. 

Pneus de la Xiaomi Mi Scooter 4

D’ailleurs, lors de notre test, nous nous sommes sentis plus en sécurité sur cette 4ème version car le gain en stabilité était bien réel. On bénéficie aussi d’une excellente maniabilité avec un très bon rayon de braquage qui nous a permis de nous faufiler un peu partout. 

Son système de pliage est toujours aussi rapide et pratique, mais un tout petit peu plus ergonomique puisque le mécanisme à actionner se trouve, cette fois, de l’autre côté du cadre.

Pliage de la Xiaomi Mi Scooter 4

En termes de composants, cette trottinette possède un compteur digital, une gâchette d’accélération toujours située à droite, un levier de frein à gauche, une béquille, une sonnette, un feu avant et arrière, des catadioptres au niveau des roues, un garde-boue à l’avant et à l’arrière, et un anneau sur le guidon servant à la maintenir pliée. Par ailleurs, la marque fournit un câble antivol ainsi qu’une rallonge pour pompe pour simplifier le gonflage des pneus.

L’écran central est presque identique à celui de la Mi Scooter 3, il est juste un peu plus court. Il donne des informations de conduite : vitesse (en km/h), autonomie restante, état de charge lorsqu’il est branché et allumage des feux. L’unique bouton permet l’allumage / l’extinction de l’appareil mais aussi le changement de modes (double appui) et l’allumage des feux (triple appui et l’écran passe alors en mode Nuit). Mais pour son prédécesseur, l’écran souffre des reflets, ce qui nuit à sa visibilité, notamment en plein soleil.

Écran de la Xiaomi Mi Scooter 4

Une connexion Bluetooth permet d’appairer facilement la trottinette au smartphone. L’application est intuitive et simple, voire même un peu trop puisque les options y sont limitées. On y retrouve ainsi le mode d’utilisation, le niveau de batterie restant, quelques données de conduite avec un historique, et les réglages concernant les feux ou la récupération d’énergie lors du freinage. 

Mis à part ces réglages, le seul véritable intérêt de cette application, c’est le verrouillage de stationnement qui bloque la roue et émet une légère alarme sonore si quelqu’un tente de la dérober. L’alarme est toutefois un peu faible pour être véritablement alerté en zone urbaine. 

Application de la Xiaomi Mi Scooter 4

De manière générale, la Mi Scooter 4 est donc très simple à utiliser avec des éléments parfaitement accessibles sur le guidon, même pour les petites mains. En outre, elle arrive pré-assemblée, et mis à part l’assemblage du guidon, vous n’aurez rien de plus à faire.

 

PERFORMANCES

8

Conformément aux lois imposées pour circuler sur la voie publique sans assurance, cette trottinette a une vitesse maximale de 25 km/h. 

Comparaison entre la Xiaomi Mi Scooter 4 et la Xiaomi Mi Scooter 3
La version 4 (gauche) en comparaison avec la version 3 (droite)

Le moteur, situé à l’avant, a une puissance nominale de 300 W et maximale de 600 W. Il y a 3 modes d’utilisation : piéton (6 km/h), standard (jusqu’à 20 km/h) et sport (25 km/h). Nous avons principalement utilisé ce dernier.

Au cours de notre test, nous nous sommes montrés satisfaits de son accélération, que nous avons trouvée fluide et réactive, sans toutefois être trop agressive. Avec le mode S, nous avons mis environ 6-7 secondes pour atteindre sa vitesse maximale. En plus, le moteur est assez silencieux, comme pour la plupart des trottinettes.

Trajet test
Trajet que nous avons effectué jusqu’à ce que la batterie s’épuise

Le fabricant indique qu’il est capable de grimper des pentes jusqu’à 15°. Nous avons pu grimper des côtes modérées voire même un peu plus sérieuses (en perdant toutefois un peu de puissance avec une vitesse de 15 km/h durant la côte). Par contre, dans les côtes plus raides et très courtes, elle a terminé au sommet à seulement 7 km/h, ce qui nous fait dire qu’il n’est pas envisageable de grimper de longues pentes difficiles.

Guidon de la Xiaomi Mi Scooter 4

En fin d’autonomie (moins de 3 km), la trottinette diminue ses performances, probablement pour pousser l’endurance et vous laisser ainsi plus de chance d’atteindre votre destination.

Sans surprise, en l’absence de suspensions, on ressent inévitablement toujours assez bien les vibrations et les chocs, notamment sur les routes accidentées, mais c’est un peu plus atténué que sur la version précédente de par sa construction plus robuste et par ses plus grandes roues. 

Feux avant et arrière de la Xiaomi Mi Scooter 4

Sur les routes lisses, on roule bien, sur les routes avec quelques bosses, ça reste correct, mais sur les pavés, le confort est insuffisant donc mieux vaut les éviter. Mis à part ça, l’adhérence des pneus nous semble satisfaisante.

Côté sécurité, il dispose d’un freinage à disque à l’arrière que nous avons trouvé fluide et progressif. Par contre, en termes de performances, il faudra effectuer quelques réglages pour qu’il soit au point, mais une fois réalisés, vous n’avez plus de soucis à vous faire.

 

AUTONOMIE

7

Xiaomi annonce une autonomie de 35 km. Cette donnée peut varier en fonction de différents éléments, à savoir le poids de l’utilisateur, le mode de conduite utilisé ou encore les conditions météo. 

Recharge de la Xiaomi Mi Scooter 4

Pour tester l’endurance, notre testeuse de 60 kg a principalement utilisé le mode Sport, sur un parcours vallonné, avec un niveau 3 de freinage régénératif et une température extérieure d’environ 13°C. Pour ce type de configuration, l’autonomie se situe plutôt aux alentours de 26 km. 

Au regard de son prix, son autonomie est plutôt correcte, mais elle ne casse tout de même pas des briques. 

En ce qui concerne le temps de charge, la marque annonce 5 heures pour une recharge complète. Mais d’après notre test, nous nous situons davantage entre 3h40 et 4 heures. La batterie n’est pas amovible mais le câble de charge est suffisamment long. 

8/10

Note de la rédaction

Où acheter au meilleur prix ?
549.99€ sur Fnac
POINTS POSITIFS
  • Design amélioré et bien fini
  • Deck plus spacieux et surélevé
  • Plus grandes roues
  • Accélération fluide et convaincante
  • Stabilité générale
  • Bonne maniabilité
POINTS NÉGATIFS
  • Manque de punch dans certaines côtes
  • Lisibilité de l'écran face aux reflets et au soleil
  • Application décevante